Des mendiants

La Dame du métro…

            Parfois, lorsque je me dirige pour prendre le BTS, en-bas des escaliers, adossé à une structure métallique qui sert de pilier pour les rails du métro, j’observe souvent une vieille dame très âgée mais qui ne le paraît pas à première vue, mendier.

              Les extrémités de sa bouche sont constamment orientées vers le bas, elle paraît triste et à la fois désintéressée de la tournure de son sort. De plus, ses joues potelées accentuent cette impression. Elle oriente son verre pour récolter quelques rares pièces et billets, l’air détaché. Je pense que peu lui importe si elle récolte une somme faramineuse ou bien modique, n’ayant plus la foi en le fait que son verre puisse encore recevoir un jour une ou deux pièces.

            D’ailleurs je regarde souvent à l’intérieur de celui-ci par curiosité et elle y place une plante verte d’un arbre ou je ne sais. J’ai toujours réfléchi, dès que je la voyais, à ce que cela signifiait pour elle. Etait-ce pour la sentir ? Ou bien pour cacher ses gains ou alors le sentiment qu’au moins, il y aurait toujours quelque chose dans son verre ?

            Elle est souvent assise sur son pied droit, soutenant son corps maigre. Elle porte une petite carte à côté d’elle. Cette carte est écrite en thaïlandais. Evidemment je ne comprends pas puisque je ne sais pas le lire…

            On dirait qu’elle attend quelque chose, la mort peut-être ? Ou tout simplement le jour où elle pourra enfin avoir de l’argent et manger à sa faim ?

            Quoiqu’il en soit, je la vois toujours dans la même position, toujours dans le même état d’esprit, toujours le regard vide, et toujours dans l’attente…

Oubaïla la Slim

Rêve en noir et blanc

             Il est trois heures de l’après-midi lorsque je le vois. Ses vêtements sont sales, il porte un short déchiré au niveau des genoux, un t-shirt crasseux, un bonnet gris et une paire de claquettes en mauvais état. Il est très maigre et souvent courbé au niveau des épaules et de la nuque. Il a l’air de quelqu’un de plutôt solitaire. Il ne parle jamais à personne. Je croise cet homme tous les jours au même endroit en rentrant de l’école dans une petite et sombre rue à côté du “Big C” en face de chez moi. Je le surprends toujours en train de fouiller les poubelles dans la rue. Il cherche ce qui lui sera utile et le dépose sur son tricycle. C’est avec ça qu’il se déplace.

   Je ne l’ai jamais vu parler. Parfois j’ai l’impression qu’il ne voit rien autour de lui comme si nous n’existions pas. Et parfois j’ai l’impression de le voir en noir et blanc. Personne ne le connaît, personne se sait rien de lui. Cet homme sort-il d’un rêve en noir et blanc ?

Siewka la Pimani

Un mendiant

     A un feu rouge, au carrefour Bayard, se trouve un mendiant recroquevillé, courbé, toujours à la même place et aux mêmes horaires sauf quand il pleut. Je pense qu’il a une maladie sûrement assez grave car un homme qui a de la poitrine, c’est quand même rare. C’est peut-être un kyste. Mais il n’a pas l’air de s’en soucier, au contraire, il le montre car il est torse nu et il pose sa veste à côté de lui. Il doit penser que les passants auront sûrement plus pitié de lui et lui donneront quelque chose.

     Ce pauvre mendiant tout maigre n’est jamais sale, mais je sais pourquoi. Je l’ai vu une fois prendre sa « douche » improvisée  avec un gobelet en plastique. Il ne porte rien de plus qu’un short assez court déchiré. Quand les rayons de soleil commencent à lui brûler la peau, il pose un parapluie de couleur grise sur le côté.

Blasé le Patient

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s